9782350870458Elle s’appelait Sarah »
de Tatiana de Rosnay
Nous retrouvons deux personnages centraux dans cet ouvrage :

Julia Ramond, journaliste américaine mariée à un français. Julia enquête en 2002 sur ce jour noir du 16 Juillet 1942, jour de la rafle du Vel d’hiv.

Sarah Starzinski, fillette juive d’une dizaine d’année qui victime de cette rafle réussie à s’échapper du camp de Drancy avec toujours l’espoir de délivrer son jeune frère qu’elle pensait avoir mis à l’abri en le cachant dans un placard secret de leur appartement de la rue de Saintonge.

L’histoire de cette jeune juive, recueillie par une famille aidante et aimante, sa vie de femme qui s’exile…. qui tait ce terrible passé aux siens, mari et enfant aurait suffi.

Les problèmes personnels de la journaliste, sa grossesse tardive, ses problèmes conjugaux…..sont fait pour étayer le roman. Un fait assez invraisemblable mais qui sert le récit, est le déménagement par la famille de Julia dans ce même appartement de la rue de Saintonge dont avait pris possession sans penser à mal les grands parents de son mari…. Secret tu mais secret su….. l’intrigue tourne beaucoup autour de ce non dit familial qui sert le récit et n’est pas désagréable non plus car nous retrouvons des personnages attachants.

Manitenant je vous laisse juge, c’est un livre à lire. Un moment d’histoire à garder en mémoire.