Un savoureux livre de chevet...

Totalement déjanté !

je m'aperçois en plus que je n'ai pas lu les 2 précédents... pas vu que "Dieu et nous seuls pouvons" était le premier d'une série.

Me reste plus qu'a me précipiter dans la première librairie venue pour les acheter.

Ça aura pris cinq ans, mais nous y sommes. Après Dieu et nous seuls pouvons, après Un loup est un loup et En avant comme avant, voici le nouveau grand roman de Michel Folco. Sans doute son meilleur : féroce, hilarant et déjanté.

Pour preuve, voici comment l’auteur lui-même résume le livre qu’il a écrit :


« C’est l’histoire d’un ancien camp romain devenu petit village dans une petite vallée du Piémont victime de l’isolement, des mariages consanguins, d’Alaric le Wisigoth, de la Peste noire, d’un maire mal embouché et d’un médecin atrabilaire.

C’est l’histoire d’un séjour viennois durant lequel Marcello Tricotin croisera Sigmund Freud, rencontrera la Foudre céleste et réussira à séjourner quinze minutes par quinze mètres de fond dans le Danube.

C’est aussi le récit détaillé d’une alliance contre nature entre trois espèces de termites et un maître d’école revanchard qui donnera lieu à une vengeance radicale, exemplaire, édifiante et pour tout dire gratifiante à cent pour cent.


Accessoirement, c’est la résolution définitive d’un mystère historique dévoilant l’identité du père du douanier impérial et royal à la retraite, Aloïs Schickelgruber-Hitler. »
*

Même le mal se fait bien est le dernier roman de la trilogie que Michel Folco consacre à la fratrie Tricotin.

L'action se passe peu après les guerres Napoléoniennes, pendant lesquelles Charlemagne décède peu après son mariage.

L’histoire se concentre alors sur son petit fils, qui pour tenir la promesse faite à son père mourant, quitte son village natale en Italie et part à la découverte de l'histoire de son père & de ses ascendants.

Michel Folco profite de ce voyage initiatique en plein XIXe siècle pour faire plusieurs portraits :

-La domination des autrichiens sur l’Europe et plus particulièrement sur l’Italie ;
-Vienne, ville moderne de l’Europe d’alors ;
-Le fonctionnement de la science et ses errements ;
-Le fonctionnement administratif d’une maison close ;
-L’organisation et les conditions de voyage à l’époque (trains, hôtels, bateaux, etc.).


http://www.cogitorebello.com/2008/03/mme-le-mal-se-fait-bien.html

*

http://fr.canoe.ca/divertissement/livres/nouvelles/2008/11/24/7519011-jdm.html

 
C’est l’histoire d’un ulcère gastro-duodénal et d’une clause testamentaire qui contraindra Marcello Tricotin – un authentique fils de pute – à un périple mouvementé dans le Royaume Austro-Hongrois du début du XXe siècle. C’est l’histoire d’un voyage éprouvant, initiatique et pas du tout jubilatoire où il est démontré que, si les dernières volontés d’un mort sont sacrées, elles peuvent être particulièrement chiantes
.
C’est une histoire de famille lardée de mauvaises volontés, truffée de mauvais sentiments, ponctuée de coups tordus, et durant laquelle le Mal triomphera triomphalement.

Autres titres :

En avant comme avant ! 

Charlemagne ! Drôle de nom pour un drôle de personnage, qui avance dans la vie au gré de ses humeurs, de ses obstinations, au gré des hasards, des rencontres.

Un nom lourd à porter aussi pour cet homme simple, zozoteur insupportable, un valet ordinaire qui ne sera pas épargné par l'extraordinaire.

Fils de la famille Tricotin né à Racleterre-en-Rouergue, frère de Clodomir, Pépin, Dagobert et Clotilde, il dit non le jour de son mariage, écope de la prison et des galères pour avoir avalé des hosties, s'évade, se bat en duel avant de se retrouver embastillé et de s'enfuir à nouveau…

Une existence singulière qui se veut le récit d'une ascension sociale, commencée en meneur de loups, achevée en général-baron, et habilement publiée "sous les auspices de son fils le docteur Carolus Tricotin d'après les archives récemment exhumées et les Chroniques singulières des Tricotin de Racleterre-en-Rouergue".

Michel Folco ne se prive de rien, ni d'invraisemblances, ni d'aventures abracadabrantes, ni d'exagération.

Mais ne doit-on pas exagérer dans un roman palpitant qui prend son modèle chez Paul Féval ?


Un roman historique émaillé de rebondissements, de cape et d'épée, de trésors et de noblesse, où la poésie des noms fait corps avec une fin de XVIIIe siècle mouvementée.

ISBN-10: 2757810820

Un loup est un loup

Des quintuplés, Charlemagne était le plus doué, le plus tenace.

Mais quand son père est mort de la rage, quand les enfants ont été dispersés, il est parti vivre parmi les seuls êtres dont il comprend le langage : les loups.

Emportant le lecteur dans la France féodale du XVIIIe siècle, Michel Folco dévoile une fois de plus son talent si singulier, tissé d'ancien français, d'aventure et d'humour noir.

ISBN-10: 2757802666

Livre déjà lu,

Dieu et nous seuls pouvons

Nous sommes à la fin du 17e siècle dans la campagne française, en Aveyron.

Justinien Trouvé est, comme son nom l'indique, un enfant trouvé.

Il a une particularité : il n'a pas de nez et portera toute sa vie des prothèses en bois.

Confié à la garde d'un couple de gens aimants il a une enfance simple mais heureuse jusqu'à ce qu'il croise une troupe de saltimbanque. S'amourachant de la belle danseuse de la troupe il finira par atterrir dans la prison de Bellerocaille, dépouillé de tout.

Bellerocaille est une ville tranquille, prospère et sure placé sous la protection de la police du seigneur de la ville, le baron de Boutefeu. Mais un jour, un crime atroce met en émoi toute la bourgade : un cuisinier, pour se venger de ses maîtres, a tué le poupon de ces derniers et leur a servi au dîner familial. Seule la peine de mort peut punir un tel crime.

Et justice est rendue lorsque le baron de Boutefeu condamne le meurtrier à être roué et exposé aux yeux de tous jusqu'à ce que mort s'en suive.

Mais un problème se pose. Le baron, radin, n'a jamais pris la peine d'entretenir un bourreau. Or seul un exécuteur assermenté peut infliger la peine de mort sans que cela soit considéré comme un crime.

D'où la devise des bourreaux 'Dieu et nous seuls pouvons'.

Le baron doit trouver son exécuteur des hautes œuvres et vite. Et Justinien Trouvé, bien malgré lui, va devenir le premier d'une longue lignée de bourreaux sous le nom de Pibrac.


La première partie du livre est consacrée à l'histoire de Justinien Trouvé, ses aventures ou plutôt ses mésaventures.

La seconde partie du livre est consacrée à Hyppolite, 7eme exécuteur de la famille et dont la fonction est menacée car les exécutions se font du plus en plus rares au début du 20eme siècle.

Michel Folco a un style irrévérencieux , beaucoup d'humour même s'il est parfois très noir et une verve hors du commun. Son écriture nous plonge avec une telle aisance dans le passé.

On sent que l'auteur connaît bien la période de l'histoire qu'il décrit mais il n'est pas pour autant pompeux.

Les personnages sont finement ciselés, leur caractère coriace parfaitement restitué. Je n'ai qu'un mot pour qualifier ce roman : fameux. J'ai adoré.

Lhisbei "http://rsfblog.canalblog.com/" 

illustration : la lectrice de James Malone